Commentaires et réponse autour de The collapsologist's vlog



Je retranscris ici des conversations que j'ai eues avec des personnes sur Facebook à propos du dernier épisode de The collapsologist's vlog


Internaute : Je m'apprêtais à te donner mon avis... Mais je suis déçue de le trouver en anglais. Pourquoi ce choix ? C'est pas possible d'avoir au moins les sous-titres en français ?

Mat : Je comprends cette remarque. La version you tube et traduite mais il y a un problème avec Facebook. Le choix de l’anglais, c'est pour être compris du plus grand nombre. De plus, l’anglais permet une simplification du discours. C'est plus direct. De plus, pour moi, sur le banc de montage, j'ai un certain plaisir à travailler une langue que je ne connais pas. https://www.youtube.com/watch?v=2AbT6PF1-oA&t=12s


Internaute : Le format est très sympathique, je salue ton travail. Si je peux me permettre une remarque que j'espère constructive, c'est qu'il manque selon moi, une sorte de transition entre les différentes causes de l'effondrement des sociétés que tu abordes. On passe des décisions politiques, aux inégalités de plus en plus marquées, à la sur-exploitation des ressources,... comme s'il s'agissait d'un seul et même thème, ce qui brouille à mon sens un peu le discours. Si tu t'adresses aux collapsologues, ils feront eux-mêmes la distinction, mais tu enfonces un peu des portes ouvertes. Si tu t'adresses à un public lambda, ils auront peut-être du mal à suivre l'ordre d'idée. Peut-être que rajouter juste l'un ou l'autre petit mot de transition pourrait suffire à éclaircir les choses. Je suis loin d'être une experte, je te livre donc mon ressenti de profane :) Bonne continuation!

Mat : Remarque très pertinente. Merci. Je pense que les épisodes reflètent bien ce que j'ai dans la tête. Un peu comme si je survolais tout avant de progressivement aller plus dans le détail. Toutefois, il est possible que je m'éloigne parfois de la collapsologie pure pour m’intéresser à la philosophe de l'effondrement. Un domaine qui me captive. Je vous remercie encore pour votre remarque.

Commentaires