Adieu 2019


Nous sommes au crépuscule d'une ligne imaginaire. Un tour de plus sur le grand manège. Le 48ème pour moi. Je ne vous ferai pas l’affront de vous souhaiter une bonne année. À l'échelle de la planète, elle sera pire que la précédente. À l'échelle individuelle, elle sera ce que vous en ferez. Ni plus, ni moins. Bien sur, il y a l’utopie et l'espoir. Deux flammes bien fragiles par ces temps de grands vents. Tant qu'il y aura des dominants et les dominés, cela ne fonctionnera pas. Tant que nous serons dans une idéologie capitaliste, cela ne fonctionnera pas. Tant que nous ne neutraliserons pas les dominants, cela ne fonctionnera pas. Même à l'échelle de 10000 générations d'humains, cela ne fonctionnera jamais. Et cela pour une seule et unique raison. C'est injuste, et l'injustice romps l'équilibre, et notre monde n'est qu'équilibre.

Commentaires